image1-2162image2-2162image3-2162

Élection des administrateurs du SIFÉE

La période d’appel à candidatures a pris fin le vendredi 15 septembre. Puisqu’une seule candidature a été reçue par catégorie, les quatre candidats sont élus par acclamation. Nous leur souhaitons la plus cordiale bienvenue au sein de conseil d’administration et remercions sincèrement les membres sortants pour leur contribution essentielle à l’administration du SIFÉE. Le mandat des nouveaux administrateurs commencera au terme de l’assemblée générale annuelle 2017, qui aura lieu par voie électronique, du 2 au 20 octobre.

 

ENTREPRISE - AFRIQUE

Joël Ahoahome AGBEMELO-TSOMAFO

JAT Consulting, Togo

Joël Ahoahome AGBEMELO-TSOMAFO est expert en évaluation environnementale et juriste environnemental, il dispose d'une expérience pertinente de 17 ans en environnement et de plus de 20 ans en droit. Directeur fondateur de JAT Consulting, il a été chef de mission sur plusieurs EIES dans les secteurs variés tels que les mines, l'agriculture, l'énergie, l'industrie, les BTP, etc. Il dispense des cours d’évaluation environnementale en master droit et politique de l'environnement à l'Université de Lomé. Représentant de sa structure dans le CA de SIFEE de 2013 à 2014, il a activement initié et participé à l’organisation du colloque et de l'école d’été de Lomé. Il intervient en qualité de consultants international dans plusieurs pays tels que: le Benin, le Burkina Faso, le Niger, le Gabon, le Congo, la RDC, etc.

Nous avions déjà fait l'expérience du CA et avons par la suite cédé la place à un autre membre. Au cours de notre mandat nous avons fait adhérer le Togo et un autre bureau d'étude Togolais au sein du SIFEE et nous avons contribué à l'organisation de SIFEE 2013. Nous comptons, en reprenant un siège au sein du CA, faire le plaidoyer auprès de la nouvelle orgasisation des Bureaux d'Études et des bureaux membres pour leur adhésion au SIFEE. Nous comptons finalement participer activement aux activités de SIFEE par ma présence effective.

Nos propositions pour l'avenir du SIFEE se déclinent comme suit:

  • Initier de nouvelles activités en collaboration avec les membres, telles que des modules de formation;
  • Éditer des revues périodiques sur l'évaluation environnementale;
  • Mettre un place un mécanisme permettant aux membres de capitaliser certaines de leurs activités telles que les conférences, les recherches, ceci afin d'accroître la visibilité de SIFEE;
  • Faire du lobbying auprès des pays qui sont moins représentés au sein du SIFEE pour accroître leur adhésion;
  • Éditer l'annuaire électronique des experts en Evaluation environnementale à vulgariser auprès des institutions avec une page dédiées aux annonces de formation, de recrutement, d'évènements, etc.
  • Animer un mailing list des membres pour le partage des informations, et d'expériences et d'opportunités.

 

ORGANISME À BUT NON LUCRATIF - AMÉRIQUE

Marie-Hélène LÉGER

Association québécoise pour l'évaluation d'impacts (AQÉI), Québec-Canada

Je suis titulaire d’un diplôme en biologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et étudiante à la maîtrise en géographie à l'Université Laval. Active dans les domaines de l'environnement et de la vulgarisation scientifique, j'ai toujours désiré m’impliquer dans mon milieu afin de participer à son essor.

Après avoir œuvré dans différents milieux, touristique, de l’éducation, de l’enseignement et de la conservation des milieux naturels, je suis recrutée en 2010 par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune afin de participer au pilotage d’un programme d’évaluations environnementales stratégiques (ÉES). J'ai ensuite mené à terme plusieurs mandats en évaluation environnementale pour des firmes privées en tant que chargée de projets.

Je suis maintenant coordonnatrice de l’Association québécoise pour l’évaluation d’impacts. J'assure le développement et la mise en œuvre des différentes activités de l’organisation, son rayonnement et supervise son fonctionnement ; ma fonction me permet d'être aux premières loges pour suivre l'actualité dans le domaine.

Dans un milieu où l'information est sillonnée, le SIFÉE permet de réunir l’ensemble des intervenants des différentes régions de la francophonie en offrant une plateforme d’échange. Il serait intéressant de réfléchir à une façon d’entretenir les liens créés entre nous ce, à l’extérieur des activités.

 

ORGANISME GOUVERNEMENTAL – AMÉRIQUE

Cynthia MARCHILDON

Ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), Québec-Canada

Depuis 2011, je suis chargée de projets à la Direction générale des évaluations environnementales et stratégiques au Ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec. À ce titre, j'ai eu la chance de travailler sur des projets diversifiés et parfois complexes de transports (autoroute et train électrique) et énergétiques (lignes, postes et parcs éoliens) dans le cadre de la procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement. J'ai également eu à analyser des cas complexes d'application de divers articles et règlements relatifs à la Loi sur la qualité de l'environnement (aqueduc et égout, prélèvement d'eau, milieu humides et hydriques, contamination des sols et de l'eau, plan de réhabilitation, qualité de l'air, etc.). Auparavant, j'ai travaillé 4 ans dans une firme de consultants spécialisée dans la caractérisation et la réhabilitation environnementale de sites contaminés situés dans le Nord du Québec et du Canada.

Je possède un baccalauréat en géographie et une maîtrise en sciences géographiques de l'Université Laval et je suis également en voie de compléter un diplôme de 2e cycle en gestion de l'environnement de l'Université de Sherbrooke.

En 2012, j'ai eu la chance d'assister au colloque international du SIFÉE de Montréal (Québec - Canada). À ce moment, j'ai pu apprécier les expertises et les expériences dans le domaine de l'évaluation environnementale de diverses régions de la francophonie. J'espère donc contribuer à poursuivre cette plate-forme de promotion de l'évaluation environnementale en partagent mes propres expériences tout en m'enrichissant des autres.

 

INSTITUTION D’ENSEIGNEMENT OU DE RECHERCHE – EUROPE

Maya LEROY

AgroParisTech, France

Maya LEROY est enseignant-chercheur en sciences de gestion à AgroParisTech où elle est responsable du groupe de formation et de recherche Gestion Environnementale des Ecosystèmes et Forêts Tropicales et dirige le Master/ DA d’ingénieur du même nom. Elle codirige également le groupe Altermanagement, Mondialisation et Ecologie au sein du laboratoire Montpellier Recherche en Management de l’Université de Montpellier. Son enseignement et sa recherche sont centrés sur les questions de gestion de l’environnement dans le cadre de l’aide publique au développement, et s’inscrivent dans le cadre des études critiques en management. Ingénieur agronome et docteur de l’ENGREF, elle a été chef du département Foresterie rurale et tropicale de l’ENGREF, après avoir enseigné pendant dix ans au Centre d’études agronomiques des régions chaudes (Montpellier SupAgro), et après un début de carrière au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et comme consultante pour différentes organisations internationales et bureaux d’études sur l’évaluation des politiques publiques d’environnement. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « Gestion stratégique des écosystèmes du fleuve Sénégal. Actions et inactions publiques internationales » (2006, Ed. l’Harmattan), « La participation dans les projets de développement : une analyse critique (2008, Ed. Quae/AgroParisTech), « Management, mondialisation, écologie. Regards critiques en sciences de gestion (2010, Ed. Hermès Science, en codirection), « Sustainable Management of Tropical Forests. From a critical analysis of the concept to an environmental evaluation of its management arrangements” (2014, Ed. AFD, en codirection).

 

Message
Ok
AnnulerConnexion
AnnulerS'abonner