image1-1763image2-1763image3-1763
Retour aux nouvelles

LES CORRESPONDANTS DU SIFÉE

Auteur :SIFÉE;
le 03 septembre à 10:00

correspondants2.jpg

L’appel à candidatures de correspondants que nous avons fait au printemps a connu un franc succès. Nous avons reçu près d’une quarantaine de candidatures de qualité d’un peu partout en Francophonie. Nous remercions tous les candidats et toutes les candidates d’avoir répondu à notre appel.

Au cours des prochains mois, à la publication de leurs chroniques, nous vous présenterons les profils des nouveaux correspondants. Nous espérons que vous apprécierez leurs nouvelles provenant du terrain et de toutes les régions de la Francophonie.

Nous vous invitons à faire connaissance avec deux d'entre eux et à lire leurs intéressantes chroniques. 

 

Mélanie BAWOU A RIM 

Photo-Melanie-Bayou.jpg

Environnementaliste- Biotechnologue

Cadre d’appui SEEAC

Yaoundé –Cameroun

Mélanie BAWOU A RIM est titulaire d’une maîtrise en environnement option assainissement et restauration de l’environnement et d’une maîtrise en biotechnologie végétale de l’Université de Yaoundé I (Cameroun). Spécialisée en évaluation environnementale, elle dispense les cours dans divers centres de formation professionnelle. Depuis 2015, elle occupe le poste de cadre d’appui permanent du Secrétariat pour l’Evaluation Environnementale en Afrique Centrale (SEEAC). Elle est également membre du laboratoire de recherche en environnement et biotechnologies végétales et membre du Wastewater Research Unit (WRU) à l’Université de Yaoundé I, ses recherches portent sur le traitement et la stabilisation des boues de vidanges.

 

CHRONIQUE - Mélanie BAWOU A RIM

ENJEUX SANITAIRES ET ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE : QUEL RÔLE POUR LE SIFÉE

Depuis décembre 2019, la planète entière est confrontée à la pandémie due au nouveau coronavirus (COVID 19) qui a mis en confinement près du tiers des habitants et en arrêt quasiment toutes les activités socioéconomiques. Face à cette situation alarmante et dans un contexte où les pays font face à la nécessité de mieux comprendre et atténuer l'impact de cette pandémie, la prise en compte de la santé dans l’ensemble des politiques publiques interpelle tous les acteurs.  S’il est vrai que le Sommet de Rio en 1992 avait déjà fortement mis l'accent sur la place de la santé dans le développement durable et rappeler que la santé et le développement sont étroitement liés, il reste que dans les faits cette interdépendance pourrait être améliorée. ... LIRE LA SUITE

 

Seydou Bari SIDIBE

PHOTO-Seydou-Bari-SIDIBE-Guinee.jpg

Juriste/Environnementaliste
 
Secrétaire général, Ministère de l’Environnement, des eaux et forêts Conakry, République de Guinée.
 
 
M. SIDIBE est spécialiste en matière de législation, recherche, analyse des mutations juridiques et institutionnelles; en évaluation environnementale et sociale des projets/programmes de développement et de suivi des plans de gestion environnementale et sociale pour l’atténuation ou la compensation des impacts négatifs résultant des travaux, ouvrages et aménagements soumis à la présentation d’une étude sur l’environnement ; formation des enquêteurs de terrain pour la collecte des données d’études ; responsabilisation, éducation et sensibilisation en matière de protection de l’environnement ; conseil et enseignement des cours de droit de l’environnement.
 
 
CHRONIQUE - Seydou Bari SIDIBE
 

INSUFFISANCE DU PROCESSUS DE MISE EN ŒUVRE DES PLANS DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE (PGES) DES ÉTUDES D’IMPACT DES PROJETS D’INSTALLATION DES INFRASTRUCTURES NON DURABLES SUR LE LITTORAL OUEST-AFRICAIN : UN AUTRE PERIL POUR LES ÉCOSYSTEMES CÔTIERS ET MARINS

De plus en plus, la dégradation des écosystèmes s’accélère sur l’espace côtier et marin ouest-africain. Elle est imputable à la fois au changement climatique, à la pêche industrielle, la mauvaise gestion des déchets, l’urbanisation et l’occupation de la zone côtière par les industries pétrolière et gazière ainsi que les installations minières.

Pourtant, le littoral ouest-africain regorge de sites assez riches et impressionnants en écosystèmes notamment les Parcs nationaux du Banc d’Arguin et du Diawling en Mauritanie, ceux de la Langue de Barbarie, des îles de la Madeleine, du delta du Saloum au Sénégal, le Niumi National Park en Gambie, le Parc naturel des mangroves du Rio Cacheu et les Parcs nationaux d’Orango, des îles de Joao Vieira et Poilao en Guinée-Bissau. ... LIRE LA SUITE

 

 
Message
Error
Ok