image1-1763image2-1763image3-1763
Retour aux nouvelles

MESSAGE DE FIN D'ANNÉE ET DERNIÈRE CHRONIQUE DE 2020

Auteur :Yawavi Névaémé Rachel TOUGNON épouse ASSOGBAVI;
le 22 décembre à 14:00

Chers membres de notre réseau,

L’année se termine enfin et nous espérons que vous pourrez prendre du temps pour vous reposer pendant les prochaines semaines. Nous vous remercions d’avoir continué à nous suivre cette année et sommes reconnaissants envers tous les membres qui ont renouvelé leurs adhésions malgré les incertitudes de la crise sanitaire. Le SIFÉE a dû reporter certaines activités et en déplacer d’autres en ligne. Vous avez participé avec enthousiasme aux activités virtuelles et cela nous a permis de réfléchir à une nouvelle programmation pour l’année prochaine. Nous avons hâte de pouvoir vous donner plus de détails en début d’année. D’ici là, nous vous invitons à lire la dernière chronique de l'année et à découvrir le profil d'une nouvelle correspondante du SIFÉE, Mme Rachel Yawavi TOUGNON-ASSOGBAVI.

Nos meilleurs voeux, prenez soin de vous et à bientôt.

 

CHRONIQUE

MISE EN OEUVRE DU PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE (PGES) DES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT AU TOGO

 

Présentation Rachel Yawavi TOUGNON-ASSOGBAVI

Photo-Rachel-Tougnon.jpg

Rachel Tougnon-Assogbavi est titulaire d'un DEA en biologie de développement, option gestion de l’environnement de l’Université de Lomé, d'un diplôme universitaire en gestion des aires protégées de l’Université Senghor d’Alexandrie et d’un certificat d'aptitude en gestion des boues de vidange de l’institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2ie). Elle est actuellement en maîtrise 2 en Management des entreprises et des organisations, option qualité, hygiène, sécurité et environnement (QHSE) à 2ie. Elle dispose de douze années d’expériences en évaluations environnementales et sociales, en santé et sécurité au travail et possède une maîtrise des politiques et procédures opérationnelles des partenaires techniques et financiers, notamment la Banque Mondiale, l’Union Européenne, l’AFD, la KFW, la BAD, la BOAD. Elle est spécialiste en réalisation des études d’impact environnemental et social (EIES), des plans d’action de réinstallation (PAR), des cadres de gestion environnementale et sociale (CGES), des cadres de politique de réinstallation des populations (CPRP) et en suivi et surveillance environnemental et social des travaux (PGES-chantier, PAE, PPSPS, PPGED…). Elle a occupé divers postes en entreprise à savoir responsable environnement, responsable QHSE, responsable développement durable et elle est actuellement environnementaliste, responsable de la gestion environnementale et sociale des projets chez la Compagnie Energie Electrique du Togo (CEET), société spécialisée dans la production et la distribution de l’énergie électrique sur toute l’étendue du territoire national.

 

CHRONIQUE : MISE EN OEUVRE DU PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE (PGES) DES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT AU TOGO

Introduction et mise en contexte

Le Togo, pays situé sur la côte du Golfe du Bénin a une superficie de 56.600 km² et est délimité au sud par l’océan Atlantique, au nord par le Burkina Faso, à l’est par le Bénin et à l’ouest par le Ghana. Localisé entre les 6e et 11e parallèles de latitude nord et entre 0 et 2 degrés de longitude est, le pays s’étend du nord au sud sur 660 km et d’est en ouest sur 50 km au niveau de la côte. Son relief est peu accidenté, à l’exception du secteur traversé en écharpe, du sud-ouest au nord-est, par la chaîne de l’Atakora qui compte des sommets pouvant atteindre jusqu’à 900 mètres dans sa partie méridionale.

Le Togo situé dans la zone intertropicale se caractérise par un climat chaud et humide. Le climat est influencé par deux principaux courants éoliens, au sud-ouest par la mousson porteuse de pluie et au nord-est par les alizés (harmattan) qui soufflent en grande saison sèche. Toutefois, l’influence de ces courants éoliens ne se fait pas sentir semblablement sur le territoire. Le climat dans les régions méridionales (2) se caractérise par deux saisons sèches et deux saisons pluvieuses et les régions septentrionales (3) se caractérisent plutôt par une saison sèche et une saison pluvieuse. Enfin, mentionnons que la population du Togo compte un peu plus de sept (7) millions d’habitants. 

Le Togo a intégré l’évaluation des impacts environnementaux et sociaux (ÉIES) dans son Code sur l’environnement depuis 1988. Pour les activités existantes, le Code de 1988 prévoyait également la réalisation d’audits environnementaux (AE) internes et externes. « L’audit environnemental sert à apprécier, de manière périodique l’impact que tout ou partie de la production ou de l’existence d’une entreprise génère ou est susceptible, directement ou indirectement, de générer sur l’environnement » (art : 41 et 42).

Toutefois, ce n’est que dix ans plus tard, ... [LIRE LA SUITE]

 

 

 

 

 
Message
Error
Ok